Mon samedi entre libertine dans la Villa Montmorency

Published by:

craquer face à ce faste et ce luxe

Ma copine et ses fesses bombées

Samedi, j’accompagnais une copine à l’ambassade de la République Centrafricaine dans le 16ème arrondissement de Paris. Inutile de vous embêter avec les détails de l’opération. Ma copine est une libertine qui pratique l’activité d’escort à Paris. C’est une fille super-belle avec des tresses africaines incroyables et surtout des fesses bombées que je lui envie fortement.

Déjeuner entre libertine au Café Poussin

La rencontre d’un homme d’affaire

Une fois les paperasses administratives terminées et ma copine soulagée, nous décidâmes de nous rendre dans une petite brasserie du 16ème, le Café Poussin, où je dois dire que leurs quiches maison sont responsables d’une partie de mon embonpoint (même si je sais que les hommes aiment mes formes malgré tout). Ma copine m’explique à quel point elle aime son occupation d’escort-girl à Paris. Moi qui suis une libertine un peu frileuse par rapport à elle, je l’écoute tout en la taquinant sur son choix d’avoir franchi le pas. Cela fait 3 ans maintenant qu’elle est devenue une accompagnatrice de charme en France. C’est à Paris qu’elle a découvert cette nouvelle passion qui lui offrait alors de nombreuses opportunités (voyages, restaurants, etc…) avec des hommes courtois. Après quelques bouchées de ma quiche et un lavage au vin blanc, je constate qu’un homme nous mâte avec insistance au comptoir. Il porte une gabardine grise et se promène avec une canne sur laquelle trône une tête de renard. J’avertis ma copine que ça amuse beaucoup. En effet, ma copine est une petit peu « nymphomane » sur les bords et le moindre regard qui se pose sur elle a le don de la flatter avant de l’exciter. L’homme finit par s’approcher de nous avec une assurance qui, je dois le dire, m’émoustilla un peu. Il se présente à nous et nous flatte sur notre physique.

Une vieille connaissance

Lorsque ma copine escort girl se tourne pour lui rendre ses salutations, les voilà qui s’embrassent langoureusement. En effet, l’homme avait sollicité ma copine pour un dîner d’affaires à Toulouse il y a peu de temps. En les écoutant, je rigole intérieurement en m’imaginant ma pote call-girl black à un séminaire sur l’aéronautique dans les bras de cet homme, certes charmant, mais un peu âgé.

Une proximité érotique troublante

L’homme finit donc par s’assoir avec nous et se met à prendre la parole. Il parle de son week-end et de son agenda chargé. Je me rends alors compte qu’il pose la main sur les cuisses de ma copine. Forcément, elle n’allait pas se dégonfler et elle vient lui caresser l’aine en réponse et en signe d’acceptation. En voyant que je remarque cette scène, nous nous mîmes à rire tous les trois sur cette situation érotique insolite.

Une après-midi inattendue

Un homme d’affaire épicurien

Alors que nous avions prévu de nous rendre à la Maison Balzac, notre hôte nous propose d’aller chez lui afin d' »apprendre à se connaître ». Ma copine se tourne vers moi en me lançant un large sourire et un clin d’œil appuyé. Je ne comprends pas cette insistance au départ. Au fil de la discussion, je comprends que cet homme est une fortune française ayant construit sa richesse grâce à une grosse entreprise de construction. Cela m’intimide un peu mais cela ne semble pas être le cas de mon amie. En effet, être une escort girl dans le 16ème arrondissement de Paris permet de rencontrer des personnalités parfois riches et cela désinhibe un peu. L’homme nous invite donc dans sa maison de maître, située dans la Villa Montmorency.

Villa Montmorency 16e arrdt Paris

Deux femmes chaudes dans un « gated community »

L’érotisme monte rapidement

Lorsque je me dis que nous allons aller dans la très sélective Villa du 16ème arrondissement, je me remémore et espère rencontrer les artistes célèbres et autres philosophes qui y résident. Nous nous rendons jusqu’à la barrière d’entrée puis jusqu’à sa maison d’architecte. Le quartier est tout bonnement fascinant et lorsque ma copine me dit qu’elle s’y rend souvent, je me dis que ce ne serait pas une faute de passer de libertine à escort VIP. Je suis plutôt jolie femme, j’ai de beaux seins non refaits, j’ai pas de petit copain et je me demande parfois comment rendre « utile » certains plan cul que je m’organise. Nous entrâmes alors dans la maison. Notre homme d’affaires nous met à l’aise et nous offre du champagne, il se montre en même temps de plus en plus tactile avec ma copine. Ses talents d’escorte girl lui permettant de ne pas se dégonfler dans ces moments-là, elle commence à danser dans le salon de manière assez expressive. Je ne pensais pas que cela pouvait m’arriver dans une telle situation mais je commence à sentir mon string en train d’asperger le flot de cyprine qui se libère. Les situations inattendues ont toujours été celles qui m’excitaient le plus. J’ai alors eu envie de faire l’amour à cet homme, de lui offrir un duo de femmes, de jouer l’escort girl le temps d’une après-midi.

Duo d’escortes bisexuelles dans le 16ème arrondissement

Nous finîmes par craquer face à ce faste et ce luxe. Alors que je commençais à me demander comment prendre l’initiative permettant d’engendrer un ébat amoureux, voilà que ma copine call-girl se met à embrasser notre homme qui sort immédiatement son sexe. Il se met alors à se masturber tout en pelotant ma copine. Moi qui trouvais habituellement ce genre de pratique répugnante, je trouve chez lui une certaine stature dans sa manière de faire. C’est un alpha et cela m’a rendu complètement nymphomane. Nous nous mîmes alors à lui faire des gâteries de toutes sortes. L’homme aime les jeux de rôle où l’on fait les escortes soumises pendant qu’il nous engueule puis ensuite nous jouons aux dominatrices. Le rapport sexuel fut incroyable tant cet homme avait de l’imagination et une force d’initiative. Ce fut une expérience inoubliable qui se termina par une éjaculation sur mes seins. J’avais enfin réussi à soulager un millionnaire, c’est bête à dire mais c’est flatteur de récolter le sperme d’un homme puissant. Malgré tout, j’ai refusé la sodomie, contrairement à ma camarade escort girl, car je n’aime pas la pratiquer lors du premier rendez-vous. Peut-être que cela permettra de l’appâter une seconde fois..

craquer face à ce faste et ce luxe

Retour à la maison et projet d’escorting

Le soir, j’invitais mon amie à regarder une série de « sex and the city » à mon domicile. Elle était super-contente d’avoir pu m’embrasser sur la bouche pour la première fois. Cela m’avait également fait plaisir mais mes pensées restaient figées sur le sexe de cet hommes d’affaires qui m’avait donné tant de plaisir. Ami lecteur, ce n’est pas impossible que je devienne rapidement une escorte dans le 16ème si je ne trouve pas l’homme de ma vie dans les semaines qui viennent.

Journée mondiale de lutte contre le sida ce 1er décembre 2016

Published by:

talk-show organisé par Bono

Demain se tiendra la 29ème édition de la Journée Mondiale de la lutte contre le SIDA. Cette année le thème est « Objectif zéro : zéro nouvelle infection due au VIH, zéro discrimination, zéro décès lié au sida ».

De nombreux évènements se dérouleront dans toute la France et à Paris, notamment sous l’impulsion de Sidaction mais aussi de nombreuses associations comme AIDES ou Act-up. Il faut savoir que près de 150 000 personnes vivent avec le VIH en France et une grande partie ne le sait pas. En effet, le bulletin épidémiologique de novembre 2016 de Santé publique France déclare que 30 000 français ignorent leurs contaminations au VIH. De quoi rappeler l’importance de ce type de mobilisation.

Cela commence dès ce soir avec une rencontre entre les donateurs et les salariés de Sidaction dans le 10eme arrondissement de Paris. Aussi, durant toute la journée, une série de conférences se tient au Conseil régional d’Ile de France avec des interventions de Valérie Pécresse et de Roselyne Bachelot notamment. Des médecins experts en la matière, des séropositifs ainsi que des bénévoles interviennent également.

Demain la traditionnelle marche d’Act-up devait partir de la place de l’Hôtel de Ville à 18 heures. Ce sera finalement une marche statique. Pour cause, une prescription de la préfecture de police de Paris qui ne veut pas risquer une attaque d’ordre terroriste et refuse de mettre en place une escorte dans le quartier du Marais. Les associations ont déjà déposé un recours auprès de la maire de Paris et espèrent recevoir une réponse à la hauteur de leur engagement.

D’autres événements auront lieu en province comme à Dieppe où le lycée du golf organise une course à pied de soutien à tous les séropositifs. Montpellier se positionne également de manière forte dans cette lutte avec un #MontpellierContreLeSIDA qui circule depuis quelques jours sur la toile. Un écran géant est installé dans le centre-ville afin de faire passer des vidéos et photos de soutien ce vendredi 2 décembre 2016.

La campagne avait déjà commencé quelques jours plus tôt avec les affiches polémiques du gouvernement puis celles d’AIDES dans les rues de Paris où l’on voit des personnes séropositives nues partager des moments du quotidien. Cette initiative a notamment fait bondir certains maires de droite comme Monsieur Ménard à Béziers qui a détourné ces affiches pour encourager la fidélité hétérosexuelle.

Enfin, zoom sur une association de santé communautaire, nommée « autres regards », qui travaille avec les escort(e)s qu’ils soient hommes, femmes ou transgenres dans le cadre du « Projet Indoors » et financé par le programme Européen Daphne. Cette association œuvre à Marseille en matière de santé (VIH, IST) mais aussi d’écoute. Ils seront bien évidemment les premiers mobilisés demain.

Du côté du Vatican, le pape a rappelé l’importance d’un comportement responsable, englobant l’usage du préservatif, durant son audience hebdomadaire de ce matin.

Aux Etats Unis, un grand talk-show organisé par Bono et Jimmy Kimmel sera diffusé sur ABC. Preuve qu’il s’agit bien d’une Journée mondiale.

talk-show organisé par Bono

Levons la main pour la prévention et la lutte contre le SIDA..

Journée mondiale de lutte contre le sida

Published by:

Journée mondiale de lutte contre le sida

Le 1er décembre prochain se tiendra la 28ème édition de la journée mondiale de lutte contre le sida. Le syndrome d’immunodéficience acquise est un enchaînement de problèmes
rencontrés après avoir attrapé le VIH (virus de l’immunodéficience humaine). Le Sida s’attrape généralement par voie sexuelle ce qui fait sa particularité. Ce « baiser de Judas » se contracte plus couramment durant un rapport anal passif même s’il peut aussi concerner la personne pénétrante.

Même si cette journée civile est liée à l’ONU, il s’agit également d’une des huit grandes campagnes annuelles de l’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé. Cette journée será également un événement en France et notamment à Paris où la sexualité est une fête. À Paris, l’association militante Act Up-Paris lutte contre ce virus depuis 1989. Que ce soit en faisant de cette maladie un sujet politique et en développant la recherche ou le soutien public. La bonne réputation de cette association queer est due au fait qu’elle soit une référence sur Paris. La grande majorité de ces membres étant des homosexuels séropositifs, ils sont les mieux placés pour aborder le sujet et la prévention.

Journée mondiale de lutte contre le sida

Une discrimination tenace

La journée mondiale de la lutte contre le sida combat aussi contre toutes les formes de discrimination. Que ce soit des discriminations sociales ou professionnelles ou plus grave
encore. Certains pays refusent d’autoriser l’entrée sur le territoire aux porteurs du virus. Parmi eux, des démocraties comme le Canada, la Russie ou encore la Corée du Sud. Il s’observe aussi le développement de « sidatoriums », c’est-à- dire des centres d’isolement pour ne pas traiter les séropositifs dans les hôpitaux dits normaux. Dans le pire des cas comme en Egypte, les malades sont arrêtés et emprisonnés. il y a aujourd’hui 35 millions de séropositifs dans le monde.

Des alternatives exotiques

Face au sida, il est apparu de nouvelles philosophies sexuelles comme le sexe sans risque, le fameux « securisexe ». Elle vise à sensibiliser les citoyens à se diriger vers des sexualités sans pénétration ou bien une stricte monogamie. Il est certain qu’en pratiquant l’axilisme, le fétichisme ou encore le sadomasochisme les risques de contractions du sida sont fortement diminués. Pareillement, tous les jeux de domination, la masturbation et autres fantaisies non normatives sont prescrites. Malgré tout, il faut encore se méfier des pratiques buccales comme la fellation.

Mobilisation à Paris

Dans la capitale française, la mobilisation est forte derrière les associations et la Ville de Paris. De nombreux évènements seront organisés comme une manifestation sur le Parvis de l’Hôtel de ville de Paris ce jeudi à 18h afin de sensibiliser le plus grand nombre à la question. Ainsi, les bisexuelles, les gouines, les transsexuelles, les travailleuses du sexe et les homosexuelles manifesteront en espérant trouver le soutien le plus large. Le ministère de l’Éducation s’est dit prêt à poursuivre des actions d’information et de prévention pour cette 29ème journée mondiale de lutte contre le sida. Cela pour lutter contre les stigmatisations mais aussi organiser un dépistage précoce. Plus qu’une entrée en matière en attendant Sidaction 2017 en Avril prochain.