Journée mondiale de lutte contre le sida

Le 1er décembre prochain se tiendra la 28ème édition de la journée mondiale de lutte contre le sida. Le syndrome d’immunodéficience acquise est un enchaînement de problèmes
rencontrés après avoir attrapé le VIH (virus de l’immunodéficience humaine). Le Sida s’attrape généralement par voie sexuelle ce qui fait sa particularité. Ce « baiser de Judas » se contracte plus couramment durant un rapport anal passif même s’il peut aussi concerner la personne pénétrante.

Même si cette journée civile est liée à l’ONU, il s’agit également d’une des huit grandes campagnes annuelles de l’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé. Cette journée será également un événement en France et notamment à Paris où la sexualité est une fête. À Paris, l’association militante Act Up-Paris lutte contre ce virus depuis 1989. Que ce soit en faisant de cette maladie un sujet politique et en développant la recherche ou le soutien public. La bonne réputation de cette association queer est due au fait qu’elle soit une référence sur Paris. La grande majorité de ces membres étant des homosexuels séropositifs, ils sont les mieux placés pour aborder le sujet et la prévention.

Journée mondiale de lutte contre le sida

Une discrimination tenace

La journée mondiale de la lutte contre le sida combat aussi contre toutes les formes de discrimination. Que ce soit des discriminations sociales ou professionnelles ou plus grave
encore. Certains pays refusent d’autoriser l’entrée sur le territoire aux porteurs du virus. Parmi eux, des démocraties comme le Canada, la Russie ou encore la Corée du Sud. Il s’observe aussi le développement de « sidatoriums », c’est-à- dire des centres d’isolement pour ne pas traiter les séropositifs dans les hôpitaux dits normaux. Dans le pire des cas comme en Egypte, les malades sont arrêtés et emprisonnés. il y a aujourd’hui 35 millions de séropositifs dans le monde.

Des alternatives exotiques

Face au sida, il est apparu de nouvelles philosophies sexuelles comme le sexe sans risque, le fameux « securisexe ». Elle vise à sensibiliser les citoyens à se diriger vers des sexualités sans pénétration ou bien une stricte monogamie. Il est certain qu’en pratiquant l’axilisme, le fétichisme ou encore le sadomasochisme les risques de contractions du sida sont fortement diminués. Pareillement, tous les jeux de domination, la masturbation et autres fantaisies non normatives sont prescrites. Malgré tout, il faut encore se méfier des pratiques buccales comme la fellation.

Mobilisation à Paris

Dans la capitale française, la mobilisation est forte derrière les associations et la Ville de Paris. De nombreux évènements seront organisés comme une manifestation sur le Parvis de l’Hôtel de ville de Paris ce jeudi à 18h afin de sensibiliser le plus grand nombre à la question. Ainsi, les bisexuelles, les gouines, les transsexuelles, les travailleuses du sexe et les homosexuelles manifesteront en espérant trouver le soutien le plus large. Le ministère de l’Éducation s’est dit prêt à poursuivre des actions d’information et de prévention pour cette 29ème journée mondiale de lutte contre le sida. Cela pour lutter contre les stigmatisations mais aussi organiser un dépistage précoce. Plus qu’une entrée en matière en attendant Sidaction 2017 en Avril prochain.