Aliments aphrodisiaques

Nous sommes ce que nous ingurgitons et c’est encore plus véridique en ce qui concerne notre sexualité. Les dames de la cour de Versailles insistaient déjà sur ce sujet à l’époque en immergeant des asperges dans toutes les sauces. Nous allons donc ici-même faire un petit tour des aliments aphrodisiaques et ainsi donner peut-être quelques idées à nos chers lecteurs.

Le plus connu d’entre eux est bien évidemment le gingembre. Son nom même est associé en tous lieux à la robustesse sexuelle. En bref, cette racine a des vertus vasodilatatrices, ce qui soutient l’afflux de sang pendant les érections mais aussi durant les contractions vaginales.

Le chocolat est également un aliment magique du fait de sa forte teneur en magnésium. Ce que nous savons moins, c’est qu’il débloque de la dopamine, la molécule du bonheur. Cette libération facilite la décharge d’adrénaline durant l’exercice sexuel, augmentant qui plus est significativement la sensitivité.

Comme nous l’évoquions ci-dessus, l’asperge était très courue en France à une certaine époque.. C’est grâce à la vitamine B9 qu’elle comporte et qui facilite la production d’histamine qu’elle était si « cotée », provoquant ainsi un alanguissement confortable de l’utérus.

Nous nous rappelons aussi que Winnie l’ourson raffole de miel et nous en saisissons mieux le sens lorsque nous savons qu’il stimule la sécrétion d’œstrogène pour ses dames et celle de testostérone pour ces messieurs. Cependant, il est préférable d’en manger avec pondération contrairement à notre ami glouton.

Les fruits de mer sont également excellents pour la santé et beaucoup de monde le sait déjà. Toutefois, tout le monde ne sait pas que parmi ceux-ci, les huîtres comprennent une forte concentration en zinc, ce qui augmente la libido et, accrochez-vous, la quantité de sperme que vous allez émettre !

Autre aliment, le céleri. N’étant pas très apprécié par la plupart des personnes, il entretient pourtant le cycle de production de testostérone. De surcroît, il facilite une sudation bombée de phéromones. Le « mâle alpha » qui fait du bon travail dévore donc du céleri.

Vous avez des vampires à la maison ? Munissez-vous de gousses d’ail et n’omettez pas d’en manger. L’allicine est un antioxydant qui augmente quant à lui la pression sanguine, ce qui permettra de remplir votre braquemart (vous savez, cette épée du Moyen Âge qui est victime d’extension de langage). Le ginseng est pareillement très réputé. C’est un produit dopant l’amour qui vous pourvoit de plus d’énergie, vous rend plus alerte mais aussi plus intelligent en facilitant l’irrigation du cerveau.

Bien d’autres aliments sont appréciés pour leur association victorieuse avec l’amour ou leurs propriétés aphrodisiaques. L’avocat, par exemple, pousse dans ce que les Aztèques appelaient « l’arbre à testicules ». En Inde, ce sont les épices qui assurent le soutien de l’animation vénérienne. Les Mayas utilisaient eux le maca, une poudre extraite d’une plante qui pousse dans les Andes et qui se commercialise toujours à l’heure actuelle.
Un autre ensemble de produits est également réputé pour ses vertus aphrodisiaques mais il ne sera point présenté ici-même. Rectification immédiate, un produit va tout de même être présenté. Mais un seul..

Le nitrate d’alkyle, que l’on trouve dans les poppers, est très prisé par les gays et les travestis depuis les années soixante-dix. Conditionnés sous forme de flacon, les poppers provoquent une euphorie ainsi qu’une exacerbation de la sensualité, sans oublier la fameuse vasodilatation anale…

Alors, on se décide à faire la cuisine ?